VIH : les pistes de la Cour des comptes pour renforcer la lutte contre l’épidémie | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

VIH : les pistes de la Cour des comptes pour renforcer la lutte contre l’épidémie

Un rapport de la Cour des comptes, qui vient d’être publié, alerte sur le fait que l’épidémie liée au VIH est "toujours active et mal circonscrite". La commission des Affaires sociales du Sénat, à l’initiative de cette étude, évoque plusieurs pistes concrètes pour "une prévention décomplexée", telles qu’un accès plus large et gratuit aux outils de dépistage, et une extension de la primo-prescription de la PrEP par les médecins de ville et aux mineurs.

 

Comme le souligne la Cour des Comptes dans la synthèse de son rapport consacré à "la prévention et la prise en charge du VIH", publié le 9 juillet, les constats épidémiologiques ont peu changé ces dernières années et "l’épidémie est toujours active". Ce texte demandé par la commission des Affaires sociales du Sénat, rappelle ainsi qu’en 2016, 172 700 personnes vivaient avec le virus en France, dont 141 275 étaient prises en charge. Cela fait donc encore 31 425 personnes contaminées qui sont éloignées de toute prise en charge, dont 24 000 ignorent leur statut.

Cette "épidémie cachée" serait responsable de 60% des nouvelles infections, affirment les auteurs de ce texte, dont la rapporteure au Sénat est Corinne Imbert (Charente - Maritime, rattachée Les Républicains). En conséquence, les nouvelles contaminations ne baissent pas depuis 10 ans, estimées à 6 424 en 2017, dont près d’un tiers à un stade avancé et 15 % au stade du Sida. Les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes représentent près de 44 % des nouvelles découvertes en 2016. Les migrants originaires d’Afrique subsaharienne sont aussi particulièrement concernés. Sur le plan géographique, la région parisienne et la Guyane, sont les plus touchés suivi par la région Provence-Alpes Côte d’Azur.

Le poids sanitaire de l’infection au VIH reste donc lourd, auquel s’ajoute un poids financier, que la Cour des comptes évalue à 1,6 milliard d’euros en 2016, dont 1,5 pour l’Assurance maladie.

Dans ce contexte de stagnation, pourra-t-on atteindre les objectifs nationaux et internationaux ? La France s’est en effet positionnée de façon encore plus ambitieuse que l’Onusida, en fixant à 95% (90 pour l’Onusida), le triple objectif du taux de personnes vivant avec le VIH connaissant leur statut, de personnes infectées dépistées recevant un traitement antirétroviral, et de personnes traitées ayant une charge virale indétectable. Pour la Cour des comptes, "le premier objectif n’est manifestement pas atteint (avec un taux de l’ordre de 85 %), la situation du deuxième objectif est ambiguë, et le troisième objectif semble atteint".

 

PrEP : primo-prescription pour les médecins de ville

La question du dépistage et de la prévention reste donc majeure. "Pour atteindre les objectifs ambitieux qui sont fixés, la politique de prévention doit être repensée et amplifiée, en particulier auprès des jeunes", affirment les auteurs du rapport. Pour cela, il apparait donc nécessaire de diffuser plus largement les traitements préventifs et prophylaxie préexposition (PrEP). La commission des Affaires sociales propose d’étendre la primo-prescription de la PrEP aux mineurs, et d’autoriser la médecine de ville et la médecine scolaire et universitaire à la prescrire. De même, les médecins de ville et les officines pourraient délivrer les premières prises du traitement post-exposition (TPE)...

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…