Isotrétinoïne : les règles d’utilisation encore mal respectées | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Isotrétinoïne : les règles d’utilisation encore mal respectées

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) alerte sur la persistance d’un nombre important de grossesses survenant chez des femmes traitées par isotrétinoïne, ainsi que d’effets secondaires psychiatriques. Ainsi, environ 175 grossesses sont encore dénombrées chaque année chez des femmes exposées à l’isotrétinoïne, un chiffre qui ne faiblit pas depuis 10 ans. Pourtant, la prescription de ce traitement des formes sévères d’acné est strictement interdite pendant la grossesse, du fait d’un risque très élevé de malformations graves (plus de 30%) chez les fœtus (anomalies du...
2 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…