Nouvelles recommandations sanitaires aux voyageurs : ce qui change cette année

09/06/2022 Par Marielle Ammouche
Infectiologie
Les nouvelles recommandations sanitaires aux voyageurs viennent d’être publiées dans un Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) hors-série daté du 2 juin. Comme chaque année, elles précisent les recommandations vaccinales, les conseils de prévention et les conduites à tenir face aux principaux risques, selon les pays, mais aussi l’âge ou l’affection chronique du voyageur. Environ 175 pays sont couverts, sur tous les continents, ainsi que 25 maladies.

  Les principales nouveautés cette année concernent le paludisme, maladie dont l’incidence est en augmentation en 2021 dans le monde, et en France (2 185 cas déclarés, +117% par rapport à 2020). « Le retard au diagnostic est un des principaux facteurs de risque de forme grave et de décès, d’où l’importance de la prescription d’une prévention adaptée et de son suivi », déclare Santé publique France dans un article accompagnant la publication de ce BEH. La crise du Covid a aussi joué un rôle en freinant les activités de lutte contre cette maladie. Désormais, l’utilisation de la chloroquine en prévention est abandonnée du fait d’une balance bénéfice/risque défavorable. L’imprégnation des vêtements par la perméthrine n’est plus recommandée pour la population générale (risque de sa toxicité individuelle et environnementale), mais uniquement pour les réfugiés ou militaires, en l’absence d’accès aux moustiquaires imprégnées. Et le vaccin anti-palustre RTS,S est recommandé chez les enfants résidant en zone de moyenne et haute endémicité. Les autres changements concernent la prévention du « jet lag » (mesures hygiéno-diététiques, recours à la mélatonine), de la maladie thromboembolique (vêtements amples, hydratation, exercices en cours de vol, contention élastique, anticoagulation par HBPM ou fondaparinux non indiqués mais parfois prescrites, aspirine non recommandée, place des AOD non définie), du mal des transports (antihistaminique à effet sédatif, scopolamine en patch), de l’exposition aux radiations solaires et du mal aigu des montagnes (ascension progressive, hydratation, acétazolamide, dexaméthasone). Enfin des actualisations de zones ont été faites pour les vaccinations contre l’encéphalite japonaise, la fièvre jaune, et la tuberculose.

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire
14 débatteurs en ligne14 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17