"On ne vous obligera pas à aller dans les zones sous-denses", promet Agnès Firmin Le Bodo aux étudiants en médecine

04/11/2022 Par Marion Jort
Externat Internat Stage
A l’occasion d’un congrès sur l’avenir du système de santé organisé par l’Association nationale des étudiants en médecine de France, la ministre Agnès Firmin Le Bodo a promis aux carabins qu’ils ne seront pas obligés d’aller exercer dans les zones sous-denses.  "Nous vous inviterons, vous inciterons, mais nous ne vous y obligerons pas", s’est-elle engagée.  

 

Invitée du congrès sur le thème de l’avenir du système de santé organisé par l’Association nationale des étudiants en médecine de France, qui se déroule à la faculté de médecine de Tours, la ministre déléguée aux Professions de santé a eu la surprise de découvrir, ce vendredi 4 novembre, un amphithéâtre rempli de centaines de carabins vêtus de noir.  

Une action "choc" organisée par l’Anemf pour dénoncer le passage en force de la quatrième année de médecine générale dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2023 par le Gouvernement et, plus largement, la prolifération de projets de loi et amendements coercitifs depuis le début de l’année. Plus de 350 carabins étaient réunis.  

Si les étudiants en médecine "resteront mobilisés" pour le système de santé, prévient l’association représentative, qui appelle d’ailleurs à une grande manifestation le 17 novembre, ils ont néanmoins tenu à échanger la ministre sur le sujet. "On ne vous obligera pas à aller dans les zones sous-denses. Nous vous inviterons, vous inciterons, mais nous ne vous y obligerons pas", a-t-elle promis. "Nous sommes, avec le ministre François Braun, absolument contre toute forme d'obligation, de coercition et de régulation." Une promesse que l’Anemf entend suivre de près.  

Agnès Firmin Le Bodo a également déclaré qu’elle comprenait l’incompréhension des étudiants face aux réformes. "C'est justement pour cette raison qu'il faut vous saisir cette possibilité de co-construction de la 4ème année de médecine générale", a-t-elle estimé. 

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

0 commentaire





La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17