Macron a voulu imposer le directeur de la CNAM au cabinet du Premier ministre

16/05/2017 Par Catherine le Borgne

Nicolas Revel, le directeur général de la CNAM, dircab' du nouveau ministre juppéiste Edouard Philippe ? C'est en tout cas ce qui a bien failli se produire, hier, et serait la cause des très longues heures d'attente qui furent nécessaires avant de découvrir le nom du nouveau locataire de Matignon, le député-maire du Havre, informent Les Echos.

  Emmanuel Macron, qui entend gouverner d'une main solide et appliquer le programme pour lequel il a été élu, voulait imposer à Edouard Philippe, un directeur de cabinet bien connu des syndicats médicaux :  Nicolas Revel, le directeur général de la CNAM, un énarque comme le nouveau président. Ils se sont connus à l'Elysées, avant que Nicolas Revel parte diriger la caisse nationale, il y a deux ans.  

Le Premier ministre aura plus d'une occasion de "manger son chapeau"

  "Edouard Philippe qui s’installe à Matignon, c’est pour appliquer le programme du président, pas un autre" a estimé ce matin sur France Inter, Dominique Seux, directeur délégué de la rédaction des Echos, en relatant cette anecdote, révélatrice à ses yeux, de la manière dont le nouveau président entend exercer son magistère. Dominique Seux estime ainsi que le Premier ministre aura plus d'une occasion de "manger son chapeau", tant le programme du nouveau président s'éloigne de celui d'Alain Juppé, qu'il a défendu lors de la primaire de la droite et du centre. Il pourfendait alors les 35 heures et annonçait le retour aux 39 heures, pas Emmanuel Macron, il justifiait la suppression de 200 à 250 000 postes de fonctionnaires quand le nouveau président ne veut en supprimer que la moitié. Et enfin, le jeune président envisage de supprimer la taxe d'habitation pour quatre Français sur cinq. Et il est le seul sur cette ligne.  

La même promotion de l'ENA qu’Edouard Philippe

 

La sortie de crise est intervenue avec la nomination d'un autre directeur de cabinet en la personne de pour Benoît Ribadeau-Dumas, 47 ans, de la même promotion de l'ENA qu’Edouard Philippe… A l'évidence, les problèmes "d'ajustement" se poursuivent et la nomination des membres du gouvernement qui devait être annoncée dans la soirée a été officiellement repoussée à mercredi 15 heures.

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Michel Lemariey-Barraud

Michel Lemariey-Barraud

Non

La vraie question est de savoir si on veut assurer correctement les usagers, ou asservir durablement les médecins. La CNAM, organi... Lire plus

0 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17