La santé et "le défi de l'accès aux soins" au coeur du Conseil national de la refondation de Macron

07/09/2022 Par La rédaction
Le "défi de l'accès aux soins" sera "au coeur de l'enjeu" du Conseil national de la refondation (CNR), a affirmé Emmanuel Macron mercredi 7 septembre, jugeant "pas acceptables" les difficultés pour trouver un médecin et souhaitant "trouver des accords pour rebâtir la continuité des soins".
 

A la veille du lancement du CNR, jeudi à Marcoussis (Essonne), le chef de l'Etat a rappelé la priorité accordée à la santé, et plus particulièrement au "défi de l'accès aux soins", qui sera "au coeur de l'enjeu", a-t-il déclaré dans une allocution diffusée en ouverture du 43e congrès de la Mutualité française à Marseille.   Absent de l'événement - une première pour un président depuis au moins 40 ans - Emmanuel Macron a néanmoins tenu à "partager quelques convictions" dans cette courte vidéo enregistrée. A commencer par la nécessité de "renforcer encore notre système de santé", au-delà des milliards d'euros déversés depuis deux ans par le "Ségur de la santé". Pour cela, il a notamment souhaité "renforcer l'accès à la santé partout et pour tous", pour "permettre à tous d'avoir accès à un médecin où qu'ils résident", en premier lieu les plus âgés, les malades chroniques et les personnes handicapées. "Trop nombreux sont aujourd'hui nos compatriotes à ne pas avoir de médecin traitant et à avoir de plus en plus de difficultés à avoir accès à des spécialistes. Cette situation n'est pas acceptable", a-t-il insisté. Se gardant de "préempter les débats", il a toutefois prévenu qu'il "faudra  parfois trouver des accords pour rebâtir la continuité des soins sur une base qui sera, je l'espère, partagée et négociée". Un appel au compromis de "l'ensemble des parties prenantes" (soignants,  patients, élus locaux), alors que la "conférence santé" qui découlera du CNR rouvrira des sujets conflictuels comme l'obligation de garde ou la liberté d'installation des médecins.
   

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

0 commentaire





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17