Le budget de la Sécu pour 2022 voté par les députés : le récap' des mesures qui vous concernent | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le budget de la Sécu pour 2022 voté par les députés : le récap' des mesures qui vous concernent

L’Assemblée nationale a adopté ce mardi 26 octobre en première lecture le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2022, malgré les oppositions. Le texte comporte de nombreux amendements. Zoom sur les mesures phares qui ont reçu le feu vert des députés. 

 

344 voix pour, 202 voix contre et sept abstentions. Malgré des oppositions fortes, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale a été adopté ce mardi 26 octobre en première lecture par les députés. Un texte largement amendé, notamment par le Gouvernement, qui a introduit un certain nombre de délégations de tâches, malgré ses promesses faites aux syndicats de médecins.

 

Primo-prescription ouverte aux IPA

D’abord, les députés ont ouvert la voie vendredi 22 octobre à la primo-prescription pour des prescriptions médicales obligatoires aux infirmières en pratique avancée (IPA). Cette mesure s’inscrit dans un cadre expérimental pour une durée de trois ans. L’expérimentation – qui pourra mener à une généralisation à son terme, se fera dans trois régions qui doivent encore être déterminées.

Avec cet amendement, le Gouvernement tient ses promesses du Ségur de la santé avec renforcement du rôle de premier recours des IPA. "La primo-prescription fluidifiera le parcours de soins en permettant aux patients de bénéficier de prescriptions en lien avec leur pathologie chronique sans retourner chez le médecin", a défendu Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l'Autonomie.

 

Accès direct aux masseurs-kinésithérapeutes

Autre avancée cette fois pour les masseurs-kinésithérapeutes exerçant dans une structure d’exercice coordonné (maison de santé pluriprofessionnelle, centre de santé…). Le texte voté prévoit que ces professionnels puissent "exercer leur art sans prescription médicale pour une durée de trois ans et dans six départements".

"Un bilan initial et un compte rendu des soins réalisés par le masseur-kinésithérapeute [seront] adressés au médecin traitant et reportés dans le dossier médical partagé", précise le texte. Un décret devra préciser les conditions d’évaluation de l’expérimentation "en vue d’une généralisation", ainsi que les départements concernés.

Cet accès direct est également prévu pour les orthophonistes.

 

Prescription de lentilles et lunettes par les orthoptistes

Malgré de vives réticences, les députés ont finalement adopté l'article 40 du PLFSS 2022 qui prévoit que les orthoptistes puissent "réaliser un bilan visuel et prescrire des verres correcteurs et des lentilles de contact oculaire", et ce "sans prescription médicale et sans être placé sous la responsabilité du médecin". Néanmoins, cette prescription ne pourra être réalisée qu'à "’la condition qu’un bilan visuel ait été réalisé préalablement par un médecin ophtalmologiste, dans des conditions fixées par décret" qui devra être pris après avis de l'Académie de médecine, précise le texte. 

Les orthoptistes pourront également "réaliser chez l’enfant le dépistage de l’amblyopie et celui des troubles de la réfraction, selon des critères d’âge fixés par décret".

Les ophtalmos s’étaient pourtant mobilisés pour protester contre cette mesure jugée "dangereuse" et avaient entamé une grève ce vendredi 22 octobre à l’appel du Syndicat national des ophtalmologistes de France (Snof).

 

Remboursement des consultations psy’

Les députés ont également traduit l'annonce d'Emmanuel Macron fin septembre lors des Assises de la psychiatrie et de la Santé mentale : huit séances chez le psychologue pourront être prises en charge par l'Assurance maladie à partir de début 2022 pour les enfants de plus de trois ans et les adultes souffrant de troubles dépressifs ou anxieux, d’intensité légère à modérée… à la condition : que le patient ait été adressé au psychologue sur prescription médicale.

Le tarif de la première séance...

2 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…