Légère hausse des départs d’infirmières et d’aides-soignantes dans les hôpitaux publics | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Légère hausse des départs d’infirmières et d’aides-soignantes dans les hôpitaux publics

Selon une enquête de la Fédération des hôpitaux de France (FHF), les établissements de santé publics ont connu une “légère hausse des départs de professionnels infirmiers et aides-soignants” en 2020. La Fédération pointe “la persistance de conditions de travail perçues comme dégradées”.

 

“Si la hausse des départs n'est pas inquiétante à ce stade, les directeurs des ressources humaines notent la fatigue des professionnels et une hausse des intentions de départs (pas toujours suivies d'effet) qui illustrent un sentiment de lassitude”, explique la Fédération des hôpitaux de France suite à la parution de son enquête menée auprès de 300 hôpitaux employant au moins 160.000 professionnels non médicaux.

Selon la Fédération, cette hausse des départs n’est pas en lien direct avec la crise sanitaire et la surmobilisation qu’elle a entraîné, ni même à la volonté des agents de changer de métier. Elle justifie cela par la persistance de conditions de travail perçues comme “dégradées”. Deux professions semblent particulièrement touchées : les infirmières et les aides-soignants.

Entre janvier et septembre dernier, 6.102 départs (retraite, démission etc.) ont été dénombrés au sein du corps infirmier, pour 5.531 embauches. Soit 1.152 postes vacants. Chez les aides soignantes, l’étude de la FHF montre que sur 6.087 départs sur la même période, 5.591 ont été “remplacés”,  soit 816 postes vacants. La Fédération précise que “80% des établissements” ayant répondu à l’enquête “cherchent activement à renforcer les effectifs et la grande majorité d'entre eux indiquent rencontrer des difficultés”.

 

Hausse de l'absentéisme

Une difficulté amplifiée par la hausse de l'absentéisme au cours de l’année 2020 par rapport à l’année précédente : +1% en CHU, +1,6% dans les établissements publics de santé hors CHU et +2% en Ehpad.

Sans surprise, la Fédération des hôpitaux de France justifie cela par le contexte sanitaire, notant par ailleurs l’importance des professionnels de santé eux-mêmes touchés par le Covid. Toutefois, en septembre dernier, l’enquête observe une légère amélioration puisque l’absentéisme avait retrouvé un niveau proche de 2019. Une amélioration qui ne touche malheureusement pas les Ehpad.

 

[avec AFP]

2 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…