Chiffres en hausse.

24 heures aux urgences : en dix ans, le nombre de passages a fortement augmenté

La Drees a dévoilé au congrès Urgences 2024 (du 5 au 7 juin, à Paris) les premiers résultats de sa grande enquête nationale réalisée le 13 juin 2023, dans l'ensemble des points d'accueil des urgences. Elle montre une hausse de 12,5% des passages par rapport à l'édition précédente, en 2013. 

12/06/2024 Par Aveline Marques
Urgences
Chiffres en hausse.

L'enquête visait à analyser l'ensemble des passages aux urgences enregistrés du 13 juin 2023, 8 heures, au lendemain, même heure – un "jour choisi pour éviter les périodes de forte affluence et les épidémies saisonnières", souligne la Drees. Comparées à la précédente enquête du 13 juin 2013, ces statistiques mettent en lumière les évolutions structurelles majeures des services d'urgences… ainsi que la hausse de leur fréquentation. 

Le 13 juin 2023, 58 500 passages ont, ainsi, été comptabilisés dans les 719 points d'accueil des urgences (PAU) ciblés par l'enquête* (78% situés dans des hôpitaux publics, 17% dans des cliniques à but lucratif et 5% dans des établissements privés à but non lucratif), contre 52 000 en 2013, soit une hausse de 12,5% en dix ans, relève la Drees.

La charge est inégalement répartie : le nombre de passages recensés en 24 heures va de 10 à 290 par PAU ; si 19% des PAU ont enregistré plus de 120 passages, 21% des PAU en ont comptabilisé moins de 40. L'enquête 2023 montre que désormais 95% des PAU ont un poste d'accueil et d'orientation, contre 73% en 2013.

Sur l'ensemble, 69% sont des points d'accueil d'urgences générales, 14% des points d'accueil d'urgences adultes et 17% d'urgences pédiatriques. Dans les PAU générales, seuls 6% ont un pédiatre posté aux urgences et 56% ont un protocole formalisé de prise en charge des enfants, mais 53% n'ont aucun aval pédiatrique dans l'établissement si le patient nécessite une hospitalisation : ni service de pédiatrie, ni service d'adulte pouvant accueillir des enfants. 

Concernant la prise en charge des personnes âgées, 5% des PAU générales seulement ont un gériatre posté aux urgences, mais 76% peuvent joindre un gériatre de l'établissement ; 52% des PAU sont situés dans un établissement organisé pour des admissions directes et 54% dans un établissement disposant d'une équipe mobile gériatrique.

Les résultats détaillés du volet "structure" seront publiés en juillet, et les résultats du volet "patient" à l’automne.

 

*715 ont rempli le volet "structure", portant sur l'organisation ; 699 ont rempli le volet "patient". 

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

2 commentaires
Photo de profil de Franck Maziere
36 points
Médecine générale
il y a 1 mois
Pourquoi hors épidémies saisonnières ? Ce sont aussi des périodes où il y a des consultations ne relevant pas des services d’urgences, et probablement plus qu’en dehors de ces périodes....Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17