Prévention : les carabins las de devoir encore jouer les bouche-trous | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Prévention : les carabins las de devoir encore jouer les bouche-trous

Pour faire de la prévention, on n'a pas d'argent mais on a des idées. Voilà quel pourrait être le slogan du nouveau service sanitaire présenté cette semaine par Agnès Buzyn et Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur. Si beaucoup d'étudiants sont d'accord sur la nécessité de faire plus de prévention, ils sont plus critiques sur la solution trouvée par le gouvernement.

 

 

"Après deux jours de formation sur les addictions, la contraception et la physiologie sexuelle, on a été envoyés pour trois demi-journées dans un collège. J'étais avec un étudiant en soins infirmiers. Les élèves étaient très intéressés par les questions sur la sexualité. Il a d'abord fallu briser la glace, mais la proximité d'âge est un vrai atout. Je faisais un peu le grand frère", se souvient Luc, étudiant en médecine à Angers. L'an dernier, alors qu'il était en deuxième année, il a participé volontairement à des missions de prévention dans un collège. Aujourd'hui, il se dit ravi de cette expérience. "On fait très peu de prévention en fait, pendant nos études de médecine. Je pensais que c'était important d'en faire. Et c'est une expérience à prendre."

 

 

Lundi dernier, Agnès Buzyn et Frédérique Vidal, ministres de la Santé et de l'Enseignement supérieur, ont dévoilé le service sanitaire que feront 47 000 étudiants en santé dès la rentrée prochaine. Une initiative largement inspirée de celle d'Angers, lancée bien avant la promesse de campagne d'Emmanuel Macron. "Je crois fortement dans le rôle des jeunes générations pour faire changer le système et promouvoir les comportements favorables à la santé", a souligné Agnès Buzyn lors de la présentation de la mesure. De leur côté, les représentants des "jeunes générations", l'Association des étudiants en médecine (Anemf) mais aussi des autres futurs professionnels de santé, ont globalement soutenu la réforme.

Mais derrière le verni, l'adhésion des principaux concernés n'est pas toujours aussi franche. "D'expérience on sait qu'à l'hôpital...

11 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…