Une agence pour encadrer les médecines alternatives : la proposition de médecins et d’élus politiques

16/03/2021 Par Marion Jort
MEP
Face au recours de plus en plus fréquent aux médecines complémentaires, des médecins, universitaires et personnalités politiques demandent, dans une tribune publiée dans les colonnes du Monde, la création d’une agence gouvernementale des médecines complémentaires et alternatives. Elle aurait pour objectif d’en contrôler les dérives possibles et de favoriser son essor. 

Dans une tribune publiée le 13 mars dans le Monde, des médecins, chercheurs, universitaires mais aussi d’anciens ministres comme Myriam El Khomri ou Jean Gatel, tous membres de l’Agence des médecines complémentaires et alternatives (A-MCA) appellent à transformer cette dernière en agence gouvernementale “capable de piloter la réflexion sur les enjeux des médecines complémentaires et alternatives, de lutter contre les dérives thérapeutiques et de favoriser la mobilisation des pratiques reconnues au service de la prévention, de la santé et de la qualité de vie des citoyens”.  Ils expliquent qu’aujourd’hui, plus de 68 % des Français croient aux bienfaits des médecines complémentaires et alternatives et que son utilisation est de plus en plus fréquente, que les pratiques soient légalisées (acupuncture, ostéopathie, chiropraxie, homéopathie) ou non (sophrologie, l’hypnose, l’art-thérapie). Selon eux, un rapport de l’Assistance publique-Hôpitaux de ­Paris en 2012 a aussi montré que l’hôpital public s’est, lui aussi, largement ouvert à certaines MCA.

L’objectif de cette nouvelle agence gouvernementale “vise à informer, conseiller, guider sur ces pratiques tout en développant la recherche dans le domaine. Il s’agit de consolider les connaissances sur ces pratiques, leurs effets et leur niveau d’efficacité. L’Agence entend aussi lutter contre les dérives en santé, en particulier les dérives thérapeutiques non sectaires, volontaires ou non, et dont les conséquences peuvent, elles aussi, être dramatiques”, expliquent les auteurs de cette tribune, qui précisent que l’enseignement et la formation seront aussi axes de travail essentiels pour “soutenir, sur le terrain, leur mise en œuvre, de façon cohérente, structurée et sécurisée (...) Si beaucoup de ces pratiques sont devenues incontournables, elles manquent paradoxalement d’encadrement, rendant l’offre peu lisible pour les patients et les confrontant à des risques”.  “Parce qu’il devient urgent de structurer ce champ et d’avertir nos concitoyens tant sur les indications que sur les risques de ces pratiques, nous appelons au développement d’une initiative constructive autour de la question. Il s’agit donc de débroussailler et d’aider à la structuration des MCA en apportant un cadre à des pratiques aux effets réels pour certaines, ou relevant, au contraire pour d’autres, de charlatanisme”, précisent les membres de l’A-MCA, qui comptent déposer une résolution à l’Assemblée nationale. “La création de cette agence serait un acte fondateur pour inventer la médecine de demain au sens d’une articulation efficiente du ‘cure” (soin) et du ‘care’ (prendre soin)”, concluent-ils. 
[avec Le Monde]  

Vignette
Vignette

Lapins : médecin, serez-vous disposé à prendre l'empreinte bancaire des patients pour prélever les 5 euros de pénalité?

Georges Fichet

Georges Fichet

Oui

Quand vous achetez un billet pour un spectacle et que vous n'y allez pas pour une raison ou pour une autre, pouvez-vous vous le fa... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





La sélection de la rédaction

Rémunération
"La visite à domicile ne survivra pas à l’été" : le cri d'alarme de SOS Médecins
02/04/2024
13
Assistant médical
"Il faut arriver à transposer l'assistant médical dans une notion d'équipe": aux Rencontres d'AVECsanté...
03/04/2024
4
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17
"Ils ont une peur primaire de la psychiatrie" : pourquoi les étudiants en médecine délaissent cette spécialité
27/02/2024
28
Podcast
"C'est assez intense" : reportage dans un centre de formation des assistants médicaux
01/03/2024
9