Tiers payant au 1er décembre : "C'est notre objectif" assure le porte-parole du gouvernement

13/07/2017 Par Fanny Napolier

Interrogé ce jeudi matin sur RMC, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a confirmé la généralisation du tiers payant au 1er décembre prochain.

"La généralisation du tiers payant au 1er décembre, c'est notre objectif", a assuré ce jeudi matin le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner au micro de Jean-Jacques Bourdin, sur RMC. La semaine dernière, Agnès Buzyn avait pourtant annoncé suspendre le calendrier défini par Marisol Touraine et qui prévoit une généralisation du tiers payant sur la part Sécurité sociale au 1er décembre. La ministre de la santé a indiqué avoir confié une mission sur la faisabilité de la mesure à l'IGAS, dont le rapport est attendu pour le mois de septembre. Agnès Buzyn avait indiqué attendre la remise de ce rapport pour définir une date de mise en place. Si elle s'est montrée prudente sur le calendrier, Agnès Buzyn n'a jamais démenti son attachement à la mise en place du tiers payant généralisé, "parce que certains Français ont du mal à accéder à un médecin aujourd'hui pour des raisons financières, et il faut donc faire en sorte que cela ne soit pas le cas."  La ministre a toujours assuré, en même temps, qu'elle souhaitait que les médecins trouvent leur intérêt dans ce dispositif. Mais il semble qu'en haut lieu, on soit attaché à poursuivre l'action de Marisol Touraine en temps et en heure. En confirmant la date du 1er décembre comme "objectif" de généralisation du tiers payant, le porte-parole du gouvernement a reconnu qu'Agnès Buzyn s'était montré "hésitante". "La ministre a corrigé elle-même son hésitation", a ajouté Christophe Castaner. Les annonces de ces derniers jours font bondir les médecins libéraux. "Devant cette valse-hésitation, la CSMF réaffirme son opposition déterminée à un tiers payant généralisé, pour tout le monde et pour tout. (…) De l’attitude de la ministre sur le tiers payant généralisé dépendra le retour de la confiance des médecins libéraux", a indiqué la CSMF dans un communiqué. Ce jeudi, l'UFML annonce préparer une grève des médecins libéraux illimitée à partir du 1er décembre. "Alors que la profession alerte sur les dangers du TPG obligatoire depuis des années, le gouvernement Philippe poursuit la méthode Touraine, faite de marche forcée et de mépris pour ceux qui tiennent à bout de bras le système de santé", déplore Jérôme Marty dans un communiqué. "L'UFML étudiera toutes les actions possibles y compris le déconventionnement, dès lors envisageable devant cette attaque sans précédent de la médecine de France", ajoute le communiqué.

 
Vignette
Vignette

0 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17