Femme enceinte hospitalisée

Gynéco absent : l'hôpital suspend les accouchements pendant trois jours

Les femmes qui avaient prévu d'accoucher à l'hôpital de Blaye sont priées de s'abstenir entre le dimanche 23 juin à 18h et le mercredi 26 juin. En cause : l'absence imprévue d'un gynécologue obstétricien. 

19/06/2024 Par Sandy Bonin
Hôpital
Femme enceinte hospitalisée

Du dimanche 23 juin 18 heures au mercredi 26 juin, l'hôpital de Blaye en Gironde ne sera plus en mesure d’assurer les accouchements. Une situation due à l’absence imprévue d’un gynécologue-obstétricien qui "impacte actuellement le fonctionnement normal de la maternité". L’agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine et l’hôpital ont tenté de trouver une solution et de maintenir l’activité mais, à ce jour, il n’a pas été possible de "compléter le planning".

L'hôpital "réorientera les femmes vers les autres maternités du territoire (centre hospitalier de Libourne, centre hospitalier de Bordeaux, centre hospitalier de Saintes, maternité de Lormont et maternité de Bagatelle) afin de garantir le suivi et la sécurité des soins pour elles et leurs futurs enfants", indique le communiqué du centre hospitalier de la Haute Gironde.

Les patientes enceintes de plus de 37 semaines d’aménorrhée ont été informées et invitées à choisir la maternité dans laquelle elles souhaitent accoucher. Leur dossier médical sera ainsi transmis à l'établissement choisi.

Les consultations pré et post-natales, les échographies et les suivis de grossesse seront assurés normalement.

[Avec Sudouest.fr]

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

1 commentaire
8 débatteurs en ligne8 en ligne
Photo de profil de Anne Sudre
352 points
Débatteur Renommé
Rhumatologie
il y a 29 jours
Et oui les gynécos sont indispensables pour la sécurité. Peut etre auraient ils pu trouver un intérimaire s'ils acceptaient de le payer... ah mais non la loi RIST est passée......Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17