"L’épidémie est-elle une chose trop grave pour la confier à des médecins ?" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"L’épidémie est-elle une chose trop grave pour la confier à des médecins ?"

Les médecins des hautes institutions comme la Haute Autorité de santé (HAS), le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) ou la Direction générale de la santé (DGS), sont-ils à la hauteur d'enjeux nationaux, tel que le lancement d'une vaste campagne vaccinale. C'est la question que se pose François Chast, pharmacien des hôpitaux de Paris et co-président du comité opérationnel qualité, gestion des risques, vigilances, relation avec les usagers. Pour lui la réponse est non. Dans cette tribune que nous publions, il leur reproche "bévues, impréparation, insuffisance pédagogique", mais aussi "aucun enthousiasme et aucune dynamique". D'autres grandes voix soutiennent ce constat, comme le généticien Axel Kahn qui déplore également un manque "d'enthousiasme" des décideurs.

 

Clémenceau tonitruait : "La guerre ! C’est une chose trop grave pour la confier à des militaires". Faudrait-il en déduire par analogie qu'une "épidémie est une chose trop grave pour la confier à des médecins" ?

Que des hauts fonctionnaires soient incompétents dans le domaine sanitaire serait dans l'ordre des choses. Mais ne nous y trompons pas, les bévues, l'impréparation, l'insuffisance pédagogique, et parfois l'incompétence que nous avons constaté ces derniers mois et tout particulièrement lors de la période vaccinale qui vient de s’ouvrir, sont le fait, non pas de haut-fonctionnaires, mais de médecins.

Quand on voit des médecins de haut niveau patauger dans les hésitations, les informations inexactes, et le doute, on peut être découragé de notre capacité à relever la tête et se désespérer des moyens mis en œuvre dans la lutte contre l'épidémie. Qui assume les responsabilités à la tête de nos administrations (DGS) ou dans les grandes institutions qui ont à s'occuper de santé publique (HAS), ou d’éthique médicale (CCNE).

A la DGS, le mot d’ordre est resté : « ne vous inquiétez de rien… »  

  • Le 7 décembre : "La vaccination est une démarche européenne, la Haute autorité de santé a défini une stratégie. "Les Ehpad sont la priorité numéro 1 pour la vaccination. La logistique est en place".
  • le 17 décembre 2020 :  "La logistique est évidemment en place depuis plusieurs semaines"

 

A la HAS, le mot d’ordre semble être : « méfions-nous ! »  

La doctrine est résumée dans un document scientifiquement remarquable mais...

50 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…