DPC : les généralistes refusent la traque aux conflits d'intérêts | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

DPC : les généralistes refusent la traque aux conflits d'intérêts

Tant pis pour ceux qui avaient imaginé que l'Agence nationale du DPC, issue de la loi de modernisation de notre système de santé de janvier 2016, allait résoudre les crises du développement professionnel continu. Tant pis pour eux, car la commission scientifique indépendante (CSI) des médecins vient de cesser son travail, officialisant ainsi la crise qui avait éclaté chez les généralistes, voici trois mois. En cause : les nouvelles règles plus dures régissant les conflits d'intérêts, refusées par les MG. " On en a assez. On est tous médecin, ce...
5 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…