PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Troubles dys" : ce que le médecin traitant doit savoir

Devant les insuffisances et l’hétérogénéité des prises en charge des enfants présentant un "trouble dys", la HAS vient de publier des recommandations. Une fiche spécifique est dédiée à la place du médecin traitant de l’enfant qui intervient à tous les niveaux de la prise en charge et coordonne les soins.

 

Les troubles spécifiques du langage et des apprentissages (Tsla), communément appelés "troubles dys", sont fréquents puisqu’ils concerneraient 8% des enfants d’âge scolaire, en France. Des progrès ont été réalisés ces 15 dernières années, notamment en ce qui concerne les connaissances physiopathologiques de ces troubles, leur dépistage et leur diagnostic. Cependant, on manque encore à l’heure actuelle d’un véritable parcours de soins coordonné, centré sur les besoins de l’enfant, ce qui peut compromettre ses capacités futures, ainsi que son bien-être psychologique. Les prises en charge sont hétérogènes et inégales sur le territoire, avec "des retards dans les diagnostics et prises en charge, des orientations vers certains professionnels injustifiées ou par défaut, des prises en charge inadaptées ou indument prolongées", constate la Haute Autorité de santé (HAS). En outre, les centres de références des Tsla, qui existent déjà, sont saturés.  C’est pourquoi la HAS s’est penchée sur ce sujet. Et elle vient de publier des recommandations, sous forme d’un « guide parcours de santé », et de fiches spécifiquement dédiées au médecin de premier recours et à l’enseignant.

Les Tsla sont liés à des anomalies dans le développement cognitif de l’enfant. Ils recouvrent des situations très diverses et peuvent concerner une ou plusieurs fonctions cognitives : le langage oral, les apprentissages scolaires (le langage écrit (la lecture, l’orthographe), le calcul), les fonctions praxiques gestuelles et/ou visuospatiales, et les fonctions transversales (attention, mémoire, fonctions exécutives) …, avec des conséquences sur la vie quotidienne des enfants, leur insertion scolaire, et  leur vie d’adulte.

Le guide de la HAS s'adresse donc aux différents acteurs de la prise en charge : soignants et enseignants. Il détaille le parcours de santé de référence de l’enfant : du repérage à la prise en charge, qui est graduée en trois niveaux selon la sévérité et la complexité du trouble.

 

Dépistage : des clés pour le médecin traitant

 

Tout d’abord, pour améliorer le repérage des Tsla, la HAS propose des tableaux décrivant, pour chaque âge clé, les signes d'alerte et les actions à mettre en œuvre en cas de difficulté dans les différents...

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…