Les algorithmes surestiment le risque cardiovasculaire | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les algorithmes surestiment le risque cardiovasculaire

Depuis la célèbre étude de suivi d’une cohorte de patients à Framingham, les algorithmes permettant de prédire le risque cardiovasculaire (RCV) se sont développés et, pour certains, sont largement utilisés en pratique médicale pour guider les décisions thérapeutiques. Mais selon une étude publiée dans Annals of Internal Medicine, la plupart de ces algorithmes, y compris les plus récents, ont tendance à surestimer le risque, parfois de façon très importante. L’équipe qui publie cet article sous l’autorité du Dr Michael Blaha (Université Johns Hopkins, Baltimore, Etats-Unis) met notamment en exergue une...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…