Un test sanguin pour mieux détecter le syndrome du bébé secoué | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un test sanguin pour mieux détecter le syndrome du bébé secoué

Chaque année en France, 150 à 200 nourrissons souffrent d'avoir été brutalement secoués. Pour aider les médecins à poser le diagnostic, des chercheurs américains ont mis au point un test sanguin permettant de détecter une hémorragie intracrânienne aiguë. Vomissements, somnolence, difficultés à se réveiller ou manque d'interactions avec l'entourage sont autant de signes évocateurs du syndrome du bébé secoué. Mais ces symptômes ne sont pas forcément tous communiqués au médecin. Dans 30% des cas, ces derniers manquent d'éléments pour poser le bon diagnostic. C'est la raison pour laquelle des chercheurs...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…