Un généraliste interdit d’exercer pour avoir prescrit des "traitements dangereux" à ses patients | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un généraliste interdit d’exercer pour avoir prescrit des "traitements dangereux" à ses patients

Un médecin généraliste du Pays de Châteaubriant (Loire-Atlantique) a été interdit d’exercer pendant 3 ans, dont 2 avec sursis, par la chambre disciplinaire régionale de l’Ordre des médecins pour avoir dispensé des soins "dangereux" à ses patients. Il a fait appel.

 

Le praticien "n’a pas assuré à ses patients une prise en charge conforme aux données acquises par la science, les a exposés à des risques injustifiés et graves pour leur santé", a jugé la chambre disciplinaire régionale de l’Ordre des médecins des Pays de la Loire dans une décision du 15 juillet dernier, qui vient d’être rendue publique, indique le site actu.fr. Le condamnant ainsi à trois ans d’interdiction d’exercer, dont deux avec sursis.

Que lui a valu cette sanction, qui n’a pas encore été appliquée du fait de l’appel du praticien ? Selon la Sécurité sociale, à l’origine de la requête, le généraliste a commis "de graves manquements" à ses obligations déontologiques en posant notamment "des diagnostics lourds" "sans élément de preuve", ou encore en prenant en charge "de façon inadaptée et non conforme" certaines "graves" suspicions de pathologies.

S’appuyant sur une analyse d’activité de 45 dossiers de patients entre 2015 et 2017, réalisée par le service du contrôle médical de l’Assurance maladie, la chambre disciplinaire note qu’"en cas de suspicion de syndrome coronarien aigu", le praticien "ne pratique pas systématiquement d’électrocardiogramme (ECG) et n’a pas recours aux services d’urgence". Dans ces cas-là, il ne prescrit d’ailleurs pas de consultation chez un cardiologue, ajoute actu.fr.

Selon l’institution, le médecin "a prescrit à plusieurs patients présentant des douleurs thoraciques […] de l’aspirine à action retardée", ce qui n’est "pas adapté à la situation d’urgence".

 

Traitements antibio à gogo

En parallèle, le généraliste a prescrit "de manière abusive" des analyses biologiques ainsi que des traitements par antibiotiques pour des "pathologies non infectieuses, ou non bactériennes, et pour des bronchites", dont la durée...

22 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…