Miriam Menkin, la scientifique oubliée qui a changé l’histoire de la fertilité | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Miriam Menkin, la scientifique oubliée qui a changé l’histoire de la fertilité

La première personne à réaliser avec succès une fécondation in vitro, transformant pour toujours la médecine de la reproduction, était une femme. Beaucoup ont oublié son nom.

En février 1944, Miriam Menkin est une technicienne de laboratoire de quarante-trois ans. Elle travaille à Harvard, aux côtés du docteur John Rock, sur l’infertilité. Cela fait six ans qu'elle expérimente sur la fécondation en laboratoire, dite «in vitro». Pour la énième fois, elle mélange une solution à base de sperme et un ovule en espérant qu’il ne forme plus qu’un.

Ce...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…