Metz : dans la vie d’un médecin légiste, médecin des morts et des vivants | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Metz : dans la vie d’un médecin légiste, médecin des morts et des vivants

Au sein de l’Unité médico judiciaire, on ne soigne pas. On évalue les blessures, on dépiste les mensonges, on diagnostique les incompatibilités entre les propos tenus et des maux. Sophie Hilpert raconte la spécificité de ce service du CHR Metz-Nancy.

Un double décimètre, un mètre ruban, le tout posé dans une bannette de bureau. "C’est pour mesurer les plaies", précise Sophie Hilpert. Comme une évidence. Nous sommes au deuxième étage du bâtiment 49, de l’hôpital d’instruction des armées (HIA) Legouest, à l’unité de consultation médico-judiciaire (UMJ). "Ici, ce sont cinq...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…