Marseille : comment une mère a dû traverser l'hôpital, le corps de son bébé dans les bras | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Marseille : comment une mère a dû traverser l'hôpital, le corps de son bébé dans les bras

Des parents ont dû garder pendant des heures le corps de leur fillette morte trois jours après sa naissance à Marseille. Aujourd'hui, la mère prend la parole pour exprimer son traumatisme.

Un calvaire et un cauchemar qu'elle a désormais envie de raconter. C'est en entendant l'histoire de deux corps de bébés prématurés  qui avaient été inversés fin février au dépositoire de l'hôpital marseillais de la Timone avant leur crémation que Marine, une maman de 29 ans, a décidé de témoigner de sa tragique expérience au même endroit, qui remonte à septembre dernier. Sa fille,...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…