Les mauvais arguments d'un Nobel de médecine devenu anti-vaccin | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les mauvais arguments d'un Nobel de médecine devenu anti-vaccin

Le codécouvreur du virus du sida affirme aujourd’hui, sans aucune preuve, que des vaccins sont responsables de la mort subite du nourrisson et s’oppose à la politique vaccinale du gouvernement.

Comment a-t-il pu en arriver à une telle mise en scène? Mardi 7 novembre, à 10 h 30, Luc Montagnier était sur les planches du théâtre Michel, 38 rue des Mathurins, à Paris. Une conférence-débat réservée aux «journalistes de la presse santé, bien-être et société» (sic) centrée sur les nouvelles obligations vaccinales imposées par le nouveau gouvernement. L'invitation précisait:

«Deux intervenants...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…