La crise du Covid-19 a fait exploser le nombre de pubertés précoces des jeunes filles | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

La crise du Covid-19 a fait exploser le nombre de pubertés précoces des jeunes filles

Plus les études sur les conséquences du Covid-19 se multiplient, plus certaines tendances se dessinent. Comme le remarque New Scientist, il semble par exemple que le virus ait eu des effets notoires sur la puberté des jeunes filles. Et plus précisément, sur la précocité de celle-ci.

 

L'une des dernières études en date, qui émane de l'université allemande de Bonn, porte sur un échantillon limité aux patientes d'un centre médical en particulier. Ses résultats méritent néanmoins qu'on s'y penche: alors qu'entre 2015 et 2019, le nombre de pubertés précoces n'y dépassait pas la dizaine de filles, il est passé à 23 en 2020 puis à 30 en 2021.

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…