"Je n'ai plus de relation sociale" : la détresse des immunodéprimés, sous la menace d'Omicron malgré le vaccin | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Je n'ai plus de relation sociale" : la détresse des immunodéprimés, sous la menace d'Omicron malgré le vaccin

Bien que vaccinées, ces personnes ont un taux d'anticorps insuffisant face au virus. Elles sont surreprésentées en réanimation.
 

Les immunodéprimés sont sur le qui-vive face au tant redouté variant Omicron. Ils sont triplement vaccinés, voire plus, mais demeurent les patients les plus exposés aux formes graves. Ces derniers ne développent pas d'anticorps ou pas suffisamment pour être protégés face au virus. Or, le nombre de patients hospitalisés continue d'augmenter notamment en réanimation, avec 3969 malades. Selon le ministre de la santé, Olivier Véran, l'essentiel de ces patients «sont non-vaccinés ou immunodéprimés». Les associations des personnes transplantées, dialysées, atteintes de certains cancers, signataires d'une tribune dans Le JDD , regrettent «une acceptation de leur sort» par les pouvoirs publics.

Ces patients avec une immunodépression sévère se sentent pris au piège depuis le début de la pandémie. Alors que leur nombre est évalué à 300.000 en France, ils représentent actuellement, dans certains hôpitaux, «environ 20% des malades hospitalisés pour Covid-19 en réanimation ou en soins intensifs malgré leurs précautions», estime Pierre Foucaud, président de Vaincre la mucoviscidose. Cette maladie touche 7500 personnes en France, dont l'âge moyen est de 21 ans. «Il serait paradoxal que ces patients vaccinés qui ont le plus mauvais pronostic soient triés en réanimation au bénéfice de patients non-vaccinés», ajoute-t-il.

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…