IVG : "Le gynécologue m'a forcée à écouter le cœur, je n'avais rien demandé" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

IVG : "Le gynécologue m'a forcée à écouter le cœur, je n'avais rien demandé"

Adeline* a 29 ans. Il y a trois ans, elle a avorté. Plus que l’acte en lui-même, ce sont les conditions dans lesquelles l’avortement s’est déroulé qui ont traumatisé la jeune femme. Une violence médicale qui l’a profondément marquée.

Alors qu’elle a 26 ans, Adeline* tombe enceinte. Son compagnon ne souhaite pas avoir d’enfant, et elle ne se sent pas prête émotionnellement. Elle décide d’avorter. Si l’IVG n’est jamais une épreuve facile, la jeune femme a été traumatisée par sa consultation gynécologique pré-intervention.

Trois ans plus tard, Marlène Schiappa, la...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…