"Ils étaient contents de leur blague, alors que la patiente était morte" : des étudiants infirmiers et sages-femmes dénoncent les violences de l’hôpital | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Ils étaient contents de leur blague, alors que la patiente était morte" : des étudiants infirmiers et sages-femmes dénoncent les violences de l’hôpital

Agressions verbales, humiliations, malveillance… Sur les réseaux sociaux, des étudiants en santé, en particulier issus des écoles d’infirmières et de sages-femmes, racontent les traumatismes vécus pendant leurs stages en milieu médical.

Clotilde, 21 ans, se souvient qu’on lui a tendu un plateau, dans les couloirs de la clinique de Seine-Maritime où elle réalise son premier stage d’infirmière. « Tiens, va le donner à la patiente », lui demande un collègue. A son entrée dans la chambre, l’étudiante découvre le corps inerte de la dame. Quand Clotilde ressort, très secouée,...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…