Faut-il interdire les têtes aux jeunes footballeurs ? | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Faut-il interdire les têtes aux jeunes footballeurs ?

L'Ecosse demande à ses clubs de football de limiter les têtes chez les enfants de moins de 11 ans car le risque de maladies neurodégénératives serait accru, selon une étude médicale
Après les Etats-Unis, l'Ecosse demande à ses clubs de football de limiter les têtes chez les enfants de moins de 11 ans. Le risque de maladies neurodégénératives serait accru selon une étude médicale.

Si les footballeurs pros marquent en général de beaux buts de la tête, les petits écossais inscrits dans les clubs de football ne vont plus devoir les imiter. Les clubs ont reçu pour consigne de la Scottish youth football association d'interdire le jeu de tête à l'entraînement et de le limiter pendant les matches. Les Etats-Unis ont pris une décision similaire il y a quatre ans.

 

Cette décision est la conséquence des conclusions d'une étude menée par un le groupe de recherche en lésion cérébrale de Glasgow. Il a analysé 7676 anciens joueurs professionnels de football et 23 000 personnes classiques. Il en ressort que les footballeurs ont 3,5 fois plus de risques de décéder des suites d'une maladie neurodégénérative. Autres conclusions étonnantes de cette étude : le footballeur a cinq fois plus risques de développer la maladie d'Alzheimer et deux fois plus de risques la maladie de Parkinson.

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…