Facebook sait qu'Instagram nuit à la santé mentale des adolescents | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Facebook sait qu'Instagram nuit à la santé mentale des adolescents

A travers une série d'études, l'entreprise est arrivée à la conclusion, au moins depuis 2019, que son application de photos et vidéos nuit fortement à l'image que les jeunes filles ont d'elles-même.

"32% des adolescentes disaient se sentir mal dans leur corps, et Instagram a aggravé cette situation". Cette citation ne provient pas d'une association de protection de l'enfance, mais bien de la maison-mère d'Instagram elle-même, Facebook. Le Wall Street Journal publie, depuis le lundi 13 septembre, une série d'articles basés sur des rapports internes à l'entreprise. Après un...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…