Face aux travailleuses du sexe, les médecins devraient moins juger et mieux soigner | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Face aux travailleuses du sexe, les médecins devraient moins juger et mieux soigner

Précarisées par des lois abolitionnistes et les confinements, les TDS sont également fragilisées par le comportement et les remarques de nombre de professionnels de santé, qui les éloignent du soin.

 

«Un jour, j'ai eu des saignements en dehors des règles. C'était non-stop et, de fait, je ne pouvais pas travailler comme je l'aurais voulu. Mon gynéco étant en vacances, j'ai donc consulté en dépannage à l'hôpital. Là, en, toute honnêteté, j'ai expliqué être travailleuse du sexe. Le ton a vite changé.»

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…