Comment un psychiatre a mené campagne contre les "comics" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Comment un psychiatre a mené campagne contre les "comics"

HISTOIRE DE MÉDECINE - Dans le livre Seduction of the Innocent publié en 1954, Fredric Wertham estime que les BD «peuvent affecter même les enfants qui n’ont pas de comportement déviant en les corrompant par [...] des histoires graphiques qui leur apprennent à devenir des criminels».

 

«Hitler était un débutant par rapport à l’industrie de la bande dessinée.» En ce 21 avril 1954, devant le Sénat américain, Fredric Wertham n’y va pas en douceur. Sa croisade contre les comic books aboutira à une longue censure de ces bandes dessinées américaines nées dans les années 1930.

La hargne de Wertham n’est pas nouvelle. Né à Munich, influencé par Sigmund Freud et Emil Kraepelin (médecin allemand considéré comme le fondateur de la psychiatrie moderne), il est convaincu que l’environnement et les facteurs sociaux ont une influence déterminante sur le développement psychologique des enfants. 

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…