Au Kenya, des malades et des cadavres séquestrés à l’hôpital | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Au Kenya, des malades et des cadavres séquestrés à l’hôpital

Parce que personne ne peut payer la facture, des patients et des défunts sont retenus dans des hôpitaux, parfois pendant des mois voire des années.

Truphosa Oguna, élégante jeune femme de 30 ans, attendra la fin de l’interview pour montrer une vidéo de sa nièce Mary, convulsant sans aucune assistance sur un lit d’hôpital. « C’était trop intense pour commencer par ça », dit-elle avec bienveillance. Admise le 2 mai dans un hôpital privé de Nairobi pour un problème de circulation sanguine, l’écolière de 10 ans a subi une série d’opérations avant d’y décéder...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…