Anticancéreux périmés pour enfants : histoire d'une catastrophe industrielle | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Anticancéreux périmés pour enfants : histoire d'une catastrophe industrielle

L'entreprise française Genopharm a fait faillite après le scandale du Thiotépa en 2011. Son ex-dirigeant réplique par une plainte pour tromperie aggravée.

C'est un règlement de comptes dans l'industrie pharmaceutique, sur fond de scandale sanitaire. À 54 ans, Valéry Monin, un financier parisien, a tout perdu : son entreprise, sa fortune et, surtout, sa réputation. En 2011, le laboratoire allemand Riemser, qui produit le Thiotépa, un anticancéreux utilisé à l'époque par 30 000 patients en Europe, dont de nombreux enfants, déclare aux autorités qu'une version périmée de son produit circule sur le marché. L'information suscite l'effroi....

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…