Agnès Buzyn s’explique enfin : voici pourquoi elle voudrait interdire la PMA post mortem | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Agnès Buzyn s’explique enfin : voici pourquoi elle voudrait interdire la PMA post mortem

Bonjour

«PMA pour toutes », donc. A l’exception notable des femmes dont le conjoint vient de mourir. Ce n’est pas la moindre des incohérences d’un pouvoir exécutif confronté, via la révision de la loi de bioéthique, à des questions inédites. Invitée politique de France Inter le 8 septembre, à la veille d’une échéance capitale dans la crise des urgences, Agnès Buzyn a tenté de justifier la position gouvernementale sur l’interdiction de la PMA post mortem. Non sans mal.

Après avoir expliqué comment médecins et biologistes allaient « écluser » (sic) les stocks actuels de spermatozoïdes et d’ovocytes...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…