Vaccins du nourrisson | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-
FMC : Les 10 points clés

Vaccins du nourrisson

Les autorités de santé misent sur l’obligation vaccinale pour maintenir voire augmenter les couvertures vaccinales.

2.

Le Baromètre santé 2016 montre, en effet, que seuls 3 Français sur 4 (75,1 %) ont déclaré être favorables à la vaccination en général. On est loin des 90 % observés jusqu’à la fin des années 2000. Et ce taux a encore diminué par rapport à 2014 (78,8 %). 41,5 % déclarent être défavorables à au moins une vaccination. Le vaccin contre la grippe saisonnière est celui qui recueille le plus d’opinions défavorables en 2016 (15,4 %), devant celui contre l’hépatite B (13 %) et celui contre les infections à papillomavirus humains (HPV ; 5,8 %). Les vaccins concernant les nourrissons suscitent, eux, peu de réticences.

Référence

- Ministère de la Santé. Parcours vaccinal des 0-2 ans.
- Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) du 19 octobre 2017.

Dr Marielle Ammouche : journaliste, egora.fr, Egora l'Hebdo-Panorama du médecin, Global Média Santé. Elle déclare n’avoir aucun lien d’intérêts concernant les données présentées dans cet article.

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…