Pasteurellose | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-
FMC : Les 10 points clés

Pasteurellose

La pasteurellose est liée, dans un cas sur deux, à une griffure de chat.

2.

Le réservoir est l’animal. Ainsi, le taux de colonisation oropharyngée de cette bactérie chez le chat est compris entre 50 et 90 %, chez le chien entre 50 et 66 %, chez le porc 50 %. La contamination de l’homme s’effectue le plus souvent à la suite d’une morsure ou d’une griffure, et de manière exceptionnelle par une piqûre végétale.
La pasteurellose peut donner de manière exceptionnelle des infections respiratoires, lesquelles font suite à une contamination par aérosols.

Référence

- Pilly E. Maladies infectieuse et tropicales. Éd. Vivactis plus, 2018.
- Lemenand O, Donnio PY, Avril JL. Pasteurellose. Encyclopédie Médico-chirurgicale. Maladies infectieuses 8-035-C-10 2006.
- Chaillon A, et al. Pathologie d’inoculation. La Revue du Praticien 2008;58(2):213-22.
- Pham MC, Toutous-Trellu L. Morsure de chat et pasteurellose cutanée. Revue Médicale Suisse 2004.
- Mokini M, et al. Dermatologie infectieuse. Éd. Elsevier Masson, 2014.
- Maranber A. Les morsures de chat et leurs complications. Fréquence des pasteurelloses d’inoculation. L’Essentiel 2015;390:30-1.

Le Dr Pierre Francès déclare n’avoir aucun lien d’intérêts concernant les données présentées dans cet article.

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…