Thrombose hémorroïdaire | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-
FMC : Les 10 points clés

Thrombose hémorroïdaire

La thrombose hémorroïdaire est la principale complication aiguë de la maladie hémorroïdaire, il s’agit de la formation d’un caillot à l’intérieur d’une veine hémorroïdaire.

1.

La thrombose hémorroïdaire est la cause la plus fréquente des urgences en proctologie (près de 30 % alors que les abcès ne représentent que 14 %). Presque 9 % de la pathologie hémorroïdaire se présente sous une forme de thrombose. Cet accident se voit à tout âge, mais surtout dans la troisième et quatrième décennie ; il se manifeste d’égale façon dans les deux sexes. Il ne faut pas confondre les thromboses avec d’autres causes de douleurs aiguës comme l’abcès, la fissure ou d’autres grosseurs anales : marisques, tumeurs bénignes ou malignes.

Référence

- Thierry Higuero. Traitement de la pathologie hémorroïdaire : les nouvelles recommandations. Post’U 2014.1-11
- L'Association française de formation médicale en hépato-gastro-entérologie.

Le Dr Guy Scémama déclare n’avoir aucun lien d’intérêts concernant les données présentées dans cet article.

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…