Reflux gastro-oesophagien | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-
FMC : Les 10 points clés

Reflux gastro-oesophagien

La prise en charge des formes atypiques de reflux gastro-oesophagien (RGO) repose généralement sur un traitement empirique par inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), mais dont la durée et la surveillance seront adaptées.

1.

Le reflux gastro-oesophagien (RGO) constitue un problème important de santé publique en raison de sa prévalence élevée, de son évolution chronique, et du recours fréquent aux soins qu’il génère.
La prévalence du pyrosis dans la population occidentale adulte se situe entre 5 et 45 % selon le seuil de fréquence retenu (30 à 45 % pour un épisode au moins mensuel et 5 à 10 % pour un épisode journalier).

Référence

- Gyawali CP, et al. Modern diagnosis of Gerd: the Lyon Consensus. Gut 2018;67(7):1351-62.

Le Dr Guy Scémama déclare n’avoir aucun lien d’intérêts concernant les données présentées dans cet article.

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…