Gale | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-
FMC : Les 10 points clés

Gale

Malgré un diagnostic et une prise en charge initiale adaptée, il est possible de revoir les patients du fait d’une inefficacité des mesures recommandées.

1.

La gale est une parasitose ubiquitaire. Il est difficile d’effectuer une évaluation fiable du nombre de cas. Cependant, en France, l’Institut de veille sanitaire (InVS) en 2010 a établi l’incidence annuelle de cette pathologie à 328 cas pour 100 000 personnes. Cette affection est en pleine recrudescence, avec une augmentation significative de son incidence de +10 % depuis 2002. Certaines failles dans la prise en charge peuvent contribuer à expliquer ces chiffres.

Référence

- Bernigaud C, Chosidow O. La gale. La Revue du Praticien 2018;68(1):63-8.
- Monsel G. Gale : répéter le traitement. La Revue du Praticien Médecine Générale 2016;30(968):671-3.
- Pilly E. Maladies infectieuses et tropicales. Éd. Vivactis plus, 2017.
- Bitar D, et al. Annales de dermatologie et de vénéréologie 2012;139:428-34.
- Annales de dermatologie et de vénéréologie 2014;141.
- Bessis D. Manifestations dermatologiques des maladies infectieuses, métaboliques et toxiques. Éd. Springer, 2008.

Le Dr Pierre Francès déclare n’avoir aucun lien d’intérêts concernant les données présentées dans cet article.

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…