Traitement et surveillance d’un patient porteur d’une valvulopathie | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-
FMC : Les 10 points clés

Traitement et surveillance d’un patient porteur d’une valvulopathie

Des alternatives au traitement chirurgical existent maintenant.

1.

Dans les pays occidentaux, la diminution des valvulopathies rhumatismales est compensée par l’augmentation des valvulopathies dégénératives liées à l’âge, avec une prévalence stable à 2-3 %. Selon les registres européens, les principales formes sont la sténose aortique (41 % des cas) et la fuite mitrale (25 %). Plus préoccupants sont le sous-traitement et le retard à la prise en charge : seuls 80 % des patients ayant une sténose aortique et 70 % ayant une fuite mitrale avec indication opératoire sont effectivement opérés, la moitié étant en classe NYHA 3-4.

Référence

- Baumgartner H, et al. 2017 ESC/EACTS Guidelines for the management of valvular heart disease. Eur Heart J 2017:38(36):2739-91.

Le Dr David Bacquet déclare n’avoir aucun lien d’intérêts concernant les données présentées dans cet article.

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…