Dépistage du cancer du sein | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-
FMC : Les 10 points clés

Dépistage du cancer du sein

Malgré son efficacité prouvée, le dépistage organisé connaît une participation en baisse depuis plusieurs années.

1.

Les estimations nationales françaises de 2012 font état de 49 000 nouveaux cas de cancers du sein invasifs. Même s’il reste la première cause de mortalité par cancer chez la femme, puisqu’en 2012 il a entraîné 11 000 décès, le cancer du sein a un bon pronostic, avec un taux de survie de 87 % à cinq ans pour les cancers diagnostiqués entre 2005 et 2010. C’est l’un des taux de survie les plus élevés d’Europe. Ces chiffres encourageants sont la conséquence, d’une part, du dépistage à un stade précoce et, d’autre part, d’une amélioration des traitements et des protocoles de prise en charge thérapeutique.

Référence

- HAS. Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage, mars 2014.

Le Dr Véronique Cayol déclare n’avoir aucun lien d’intérêts concernant les données présentées dans cet article.

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…