Cancer bronchopulmonaire | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-
FMC : Les 10 points clés

Cancer bronchopulmonaire

En l’absence de dépistage organisé, l’accent doit être mis sur le dépistage individuel et la prévention pour tenter de diminuer la mortalité, qui reste élevée dans ce type de cancer.

1.

Le cancer bronchopulmonaire est le deuxième cancer le plus fréquent chez l’homme, 31 231 nouveaux cas en 2018, et est responsable de 22 761 décès cette même année (première cause de mortalité chez l’homme par cancer). Le cancer du poumon chez la femme est en passe de devenir la première cause de mortalité féminine par cancer, avec 10 356 décès en 2018 (Santé publique France, 2019). L’âge médian du diagnostic de la maladie est de 65,5 ans.

Référence

- De Koning HJ, et al. Reduced Lung-Cancer Mortality with Volume CT Screening in a Randomized Trial. N Engl J Med 2020;382:503-13.

Le Dr Sven Günther déclare n’avoir aucun lien d’intérêts concernant les données présentées dans cet article.

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…