Réforme de la Paces : des parents d'étudiants "sacrifiés" crient leur colère et se mobilisent | egora.fr
PUB
A+ A-

Réforme de la Paces : des parents d'étudiants "sacrifiés" crient leur colère et se mobilisent

places réservés aux redoublants.

De plus le dossier législatif de la Loi du 24 juillet 2019 avait anticipé cette problématique pour cette année exceptionnelle de transition, "une part d’augmentation pour cette seule année du nombre d’étudiants admis en deuxième année sera spécifiquement dédiée à la gestion de ces redoublants, afin de ne pas créer d’inégalités au détriment des étudiants primants, qui commenceront leur cursus à la rentrée universitaire 2020" et des moyens financiers spécifiques devaient être alloués.

D’ailleurs, les facultés qui ont expérimenté la réforme avant l’heure (principalement les facultés parisiennes) ont vu leur capacité d’accueil augmenter en moyenne de 33% pour leur année de transition entre les 2 systèmes. Une augmentation exceptionnelle de 47 % du numerus a été accordée à la Sorbonne en 2019 pour leur année de transition alors qu’il ne s’agit pas d’une université située dans un désert médical ! La libération des fonds prévus par la Loi est-elle réservée uniquement aux facultés parisiennes ? Est-il équitable de tester une réforme à Paris en donnant d’importants moyens financiers pour augmenter la capacité d’accueil en 2nde année puis de demander l’application de cette même réforme en Province sans donner des moyens identiques ? 

Nous demandons donc le déblocage des fonds prévus par le Loi pour qu’une augmentation de 33% de la capacité d’accueil en seconde année des formations en santé soit mise en œuvre dans toutes les universités de France qui appliquent pour la 1ère fois la réforme cette année.

De plus, compte tenu des conditions particulièrement angoissantes liées à la pandémie du COVID dans lesquelles les étudiants PASS/LAS préparent un concours extrêmement difficile et un double cursus, sans pouvoir assister aux cours en présentiel et en ayant subi 1 confinement et plusieurs couvre-feu qui les condamnent à étudier de manière isolée, nous demandons à ce que le dispositif en cas d’échec au concours soit revu afin que TOUS les étudiants qui échoueront au concours ait accès à une véritable 2nde chance en tout point comparable à celle des anciens redoublants PACES."

16 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…