"On passe notre temps à bosser et si on attrape le Covid, adieu notre année ?" : quand le ministère prive les Paces et Pass d'examens et les force à redoubler | egora.fr
PUB
A+ A-

"On passe notre temps à bosser et si on attrape le Covid, adieu notre année ?" : quand le ministère prive les Paces et Pass d'examens et les force à redoubler

été faite par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (Mesri) aux étudiants. Ces derniers ont été informés au compte-goutte par des mails envoyés à l’initiative des facultés ou par la presse. Malgré les demandes répétées de l’Association nationale des étudiants en médecine de France (Anemf) d’assumer cette décision pour que les étudiants n’apprennent pas la nouvelle “de la mauvaise manière”, le Mesri fait l'autruche.
 

Mail reçu par une étudiante de Clermont-Ferrand

 

 

Complètement opposé à cette décision, l’Anemf a aussi demandé que les mesures appliquées pour le concours en juin soient à nouveau mises en place pour cette session. “Aucun étudiant ne va se déclarer”, craint la présidente de l’association, Morgane Gode-Henric. “On parle d’étudiants qui travaillent depuis des mois, encore plus pour les redoublants… C’est compréhensible”, souligne-t-elle. Lucy, en Pass, a décidé d’assumer et de prévenir sa faculté qu'elle était contact d’un cas Covid depuis deux jours. “Ils m’ont dit de rester chez moi, de ne pas venir. C’est débile de perdre une année de ma vie à cause de la pandémie”, regrette la jeune femme. 

Pour l’Anemf, si la forme est à revoir au niveau du ministère, le fond l’est également. “On ne parle même pas d’une note. En fait, c’est un mail. Il n’a aucune valeur juridique, il n’y a pas d’ordonnance, de circulaire, de décret. Nous demandons aux universités qu’elles fassent preuve de bon sens. Certains établissements ont aussi peur des recours, car rien ne les protège. On veut donc que le Gouvernement assume clairement sa décision, ce n’est pas aux fédérations d’apprendre la nouvelle aux étudiants Nous sommes là pour les représenter, on n’est pas le gilet pare-balles du ministère”, affirme Morgane Gode-Henric. 

La réponse du ministère, qui compte sur la "responsabilité" des étudiants

Contacté par Egora, le ministère s’est enfin décidé à s’exprimer. “L’organisation des examens et concours suit les recommandations de la cellule de crise interministérielle", expliquent dans un premier temps les équipes de Frédérique Vidal. "C’est ainsi que le protocole sanitaire très rigoureux qui avait été mis en place lors de la première vague a été reconduit avec quelques aménagements dont, par exemple, la nécessité de garder le masque pendant toute l’épreuve. Il n’y a pas de mesures dérogatoires pour les étudiants qui nécessiteraient d’être isolés à cause de la Covid-19”, assument-elles également.

“Comme évoqué à l’occasion d’échanges réguliers entre le MSS, le MESRI avec les organisations étudiantes et conférences des doyens, les mesures préventives et d’isolement doivent donc prévaloir avant la date des concours. Ainsi, pour faciliter l’isolement des étudiants qui seraient dans l’impossibilité personnelle de le faire, les CROUS se sont organisés pour mettre à disposition des logements y compris pour des étudiants n’y résidant pas habituellement. Pour les concours, les étudiants qui se retrouvent dans l’impossibilité de passer les épreuves bénéficient des mesures habituellement mises en place dans leur université pour leur permettre de concourir l’année suivante sans considérer l’année en cours comme une première tentative (Covid-19, maladie, blessure, empêchement physique,…)”, précise encore le ministère. 

Le Mesri communique également le détail...

12 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…