Après une perte d'agrément, les urgences du Kremlin-Bicêtre de nouveau autorisées à accueillir des internes | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Après une perte d'agrément, les urgences du Kremlin-Bicêtre de nouveau autorisées à accueillir des internes

Privé d'agrément depuis le mois de novembre 2021, le service des urgences de l'hôpital du Kremlin-Bicêtre (AP-HP) peut de nouveau accueillir des internes. Un travail de recrutement a été engagé dans le service, qui est passé de 10 à 17 soignants à temps plein.  

 

La situation était inédite à l'AP-HP. Alors que les internes étaient livrés à eux-mêmes, devant établir seuls les diagnostics et choix de prise en charge au sein des urgences du Kremlin-Bicêtre, l'ARS avait pris la décision de retirer l'agrément du service lui permettant d'accueillir des étudiants.  

Le service, qui recense 60.000 passages par an, n'a pas fermé mais il s'est donc retrouvé sans interne entre novembre 2021 et mai 2022. 

"Depuis la prise de fonction du nouveau chef du service en janvier 2021, un travail a été engagé sur la reconstruction de l’équipe médicale, avec le recrutement de plusieurs équivalents temps plein médecins urgentistes, et sur la réorganisation générale du service, annonce l’AP-HP. Ainsi, le service est passé de dix emplois temps plein début 2021 à près de dix-sept en avril 2022. Quatre nouveaux praticiens sont également en attente d’affectation", s'est félicitée la direction dans le Parisien.  

"La forte participation de médecins seniors des services de médecine de l’hôpital à cette activité de demi-gardes et de gardes est également à souligner", s'est réjoui l’AP-HP. 

[Avec leparisien.fr

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…