Chambres inondées, moisissure, coupures d'électricité : les internes d’Auch dénoncent leurs conditions de logement à l’hôpital | egora.fr
PUB
A+ A-

Chambres inondées, moisissure, coupures d'électricité : les internes d’Auch dénoncent leurs conditions de logement à l’hôpital

Depuis plusieurs années, les internes en stage au centre hospitalier d’Auch (Gers) se plaignent des conditions de logement qui leur sont proposées. La tempête Bella, qui a balayé le département pendant les fêtes, a gravement aggravé l’état des locaux.  

Moisissure dans les douches, faux-plafond délabré, équipement obsolète, menuiserie défectueuse… Les internes logés au centre hospitalier d’Auch (Gers) sont à bout. Pour éviter de payer un logement supplémentaire, beaucoup ont accepté de dormir pendant six mois dans l’enceinte de l’hôpital. Mais le bâtiment, construit en 1973, est connu pour être dans un très mauvais état.  

La tempête Bella, qui a touché Auch dans la nuit du 28 au 29 décembre, n’a rien arrangé. La Dépêche du Midi raconte que les récentes intempéries ont fortement impacté une interne, alors en garde, dont le logement a pris l’eau “de toute part”. “C’est sa voisine qui l’a alertée en pleine nuit”, raconte une de ses collègues. A l’intérieur, l’eau ruisselait sur les murs, depuis le faux plafond, les plombs ont sauté, du matériel (une cafetière et un chargeur d’ordinateur) ont été détériorés.  

“Certes, nous sommes logés gratuitement par l’hôpital, qui n’a pas un budget illimité, mais nous avons le droit à un minimum de confort et de sécurité”, témoigne une interne de troisième année auprès du quotidien en précisant que les carabins font “le dos rond” car ils savent que la situation est provisoire. 

 

La direction de l’hôpital se défend 

Contactée par la Dépêche du Midi, la direction rappelle que les intempéries qui ont touché le Gers ont été exceptionnelles, et que les infiltrations - qui existaient auparavant - ne touchent que deux chambres. Elle assure que des travaux ont été prévus : d’abord avec l’intervention d’une entreprise en janvier, puis avec la modification du circuit électrique à l’aide des équipes internes et enfin, par le rafraîchissement des peintures.  

 
[avec la Dépêche du Midi

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…