Violences à l'hôpital : quels services et quels soignants sont en première ligne ? | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Violences à l'hôpital : quels services et quels soignants sont en première ligne ?

relatifs à la prise en charge sont un motif de passage à l'acte majeur (59 % des actes de violence) dans les situations identifiées, suivis par le temps d'attente jugé excessif (13 %) et l'alcoolisation (12 %).

 

 

 

 

 

  • Les infirmières sont les plus exposées aux violences

Parmi les victimes, les professionnels de santé sont de loin les plus exposés (94 % d'atteintes aux personnes sur le personnel), devant les administratifs (6%, agents d'accueil pour la plupart). Chez les soignants, les infirmières (47 %) sont en première ligne, suivis par les personnels soignants (44 %, aides-soignants pour l'essentiel), tandis que les médecins restent relativement épargnés (9 %) par les atteintes directes.

Pour consulter  le rapport détaillé et sa synthèse

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…