"Réussir le déconfinement… À quelles conditions ?" | egora.fr
PUB

Dossiers du moment

Vous êtes ici

A+ A-

"Réussir le déconfinement… À quelles conditions ?"

Alors que le déconfinement est sur le point de s’amorcer et que le Gouvernement prend des mesures pour éviter la propagation du virus, il y a urgence, pour Hélène Berrué, pharmacienne d’officine et membre du bureau de LISA, à valoriser la médecine et l’action sociale et préventive de ville. Voici sa réflexion telle qu’elle nous a été transmise.

 

 

Tribune rédigée par le Laboratoire d’idées santé autonomie (Lisa).

 

"Au moment d’aborder la sortie progressive et sélective du confinement, nous souhaitons rappeler ici quelques éléments quant à la dynamique de l’épidémie et surtout marquer les priorités sanitaires des semaines à venir.

L’objectif premier du confinement n’était pas d’éradiquer l’épidémie mais d’aplanir la courbe et de permettre à tous les patients d’avoir accès aux services de réanimation en cas de besoin. Les disparités dans l’impact national de Covid-19 s’expliquent par des différences de calendrier : un confinement survenu plus tôt dans les régions les moins touchées, relativement au Grand Est et à l’Ile-de-France, où l’épidémie sévissait déjà lorsque celui-ci a été décrété. La phase de "haut plateau" de l’épidémie constatée dans les régions en tension devrait permettre aux équipes soignantes de récupérer et aux plateaux techniques d’être approvisionnés mais aussi de faire face à la propagation rapide de l’épidémie dans les EHPAD.

Pour le reste, le virus ne prendra pas de vacances, il va continuer à se diffuser, avec un certain nombre de morts. C’est inéluctable car la séroprévalence (taux d’individus immunisés), en Ile-de-France par exemple, reste faible et il n’existe ni traitement ni vaccin. Les tests diagnostiques vont pouvoir être étendus mais ils continueront de se tromper par défaut une fois sur trois. La sérologie d’une maladie exclusivement respiratoire restera décevante, même chez un grand nombre de sujets infectés-guéris. Le marché dérégulé sur Internet dans ce domaine méconnaît le plus souvent toute démarche de validation sérieuse.

 

Priorités sur le plan sanitaire

En résumé, il nous faut réussir le dé-confinement en protégeant les individus fragiles et en demandant aux autres d’avancer… masqués, tout en participant à la reprise des activités économiques et sociales ! Il faut pour cela une nouvelle communication – enfin cohérente – sur les gestes barrières...

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…