"Sortir du confinement : oui, mais dans quel état ?" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Sortir du confinement : oui, mais dans quel état ?"

la recherche des coupables ou des boucs-émissaires est inéluctable. Elle fait partie du process de sortie. Il vaudrait mieux qu’elle se fasse à « dossiers ouverts » dans des enceintes appropriées (au Parlement), plutôt que d’ajouter le soupçon de la dissimulation au besoin de savoir. Cette dimension sera rude, sinon violente. La virulence des échanges actuels sur les réseaux sociaux en donne déjà un avant-goût.

La cohésion sociale va être mise à rude épreuve : cette crise est profondément inégalitaire. Certes, on salue aujourd’hui les soignants et les travailleurs de l’ombre… Il n’empêche que ce sont ceux qui sont « au front », souvent peu protégés, qui paient le plus lourd tribut et non pas les télé-travailleurs (que nous sommes). A la fin de l’histoire, il y aura aussi les travailleurs sous statut (qui auront conservé leur salaire et leur emploi) et les autres (qui en auront souvent perdu une partie, fixe ou variable, et qui auront parfois vu disparaître leur emploi avec leur entreprise).

La cohésion territoriale aussi aura été malmenée : avec des dégâts de la pandémie très disparates, des gestes de solidarité certes, mais aussi des protestations légitimes contre les migrations intempestives de certains « privilégiés ». Cela va laisser des traces dans une France déjà fracturée sur le plan spatial.

Autrement dit, on va sortir de cette claustration, de ce qui n’aura été qu’un mauvais rêve, traversé par beaucoup sans dommages, dans une forme de griserie (comme celle qui accueille le retour du soleil ou du printemps) quand d’autres (populations ou territoires) présenteront les séquelles de cette « guerre » mal nommée.

 

Difficultés à venir

Au-delà des stigmates de l’épidémie elle-même, la réalité à venir va être marquée par des difficultés hors normes.

En matière économique, certains secteurs rattraperont sans trop de difficultés les quelques mois de chiffre d’affaires perdus (du moins si la circulation des personnes et des biens reprend à peu près normalement) mais les saignées dans...

12 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…