"Je n'en peux plus, je m'arrête" : confidences d'une vaccinatrice au bout du rouleau | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Je n'en peux plus, je m'arrête" : confidences d'une vaccinatrice au bout du rouleau

C'est à nous d'expliquer aux gens les consignes du Gouvernement, à nous de les appeler, à nous de leur annoncer que non, il n'y aura pas de vaccins, que non ils ne sont pas éligibles… Les indications des différents vaccins ne sont pas explicites, même sur le site Sante.fr. Ils ne communiquent pas sur le fait qu'il y a un sous-groupe dans le groupe à risque. Il n'y a pas de distinction entre les "hautement à risque de forme très sévère" et les "à risque de forme grave"…

 

"J'en suis venue à pleurer au cabinet"

Avec cette suspension, les gens se sont précipités sur les centres de vaccination. Les informations n'étant pas très claires, ils ont pris rendez-vous pour s'y faire vacciner alors qu'ils ne sont pas éligibles aux vaccins Pfizer et Moderna. Après coup, ils nous contactent pour avoir un certificat d'éligibilité. Ils nous prennent en otage. Les secrétaires sont débordées, c'est l'horreur pour elles… Nous, quand on les rappelle et qu'on leur explique qu'ils ne sont pas éligibles, on se fait raccrocher au nez ou on se fait régulièrement insultés. Ils me disent que je n'y connais rien parce que j'ai travaillé en Afrique, ou me croient inexpérimentée parce que je suis remplaçante.

Là, je suis épuisée. Je suis en burn-out. Ce n'est plus supportable. J'en suis venue à pleurer au cabinet l'autre jour, après m'être fait insultée pour la deuxième fois de la matinée. Si quelqu'un m'insulte encore, je ne sais pas ce que je serais capable de faire… Sans doute que je quitterai le cabinet pour ne pas être désagréable.

Donc la semaine prochaine et la suivante, je m'arrête. Je n'en peux plus. Ce n'est pas un manque de résilience de ma part, car j'ai vu des horreurs dans ma vie professionnelle, j'ai travaillé en Afrique du Sud auprès d'enfants qui n'avaient pas d'antirétroviraux.

Mais on ne sent pas du tout soutenus, on est isolés avec...

26 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…